AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Criminality is an art we both excel to exercise - Ft. Lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory Hardison
Petit pommier d'Atlanta
avatar
Age : 33
Messages : 96
Emploi : Gardienne de musée, voleuse

MessageSujet: Criminality is an art we both excel to exercise - Ft. Lloyd   Lun 3 Oct - 19:33

Criminality is an art we both excel to exercise × Lloyd & Rory
Ah ce que c’était facile de rentrer dans un gala comme celui-ci ! Les hommes pensent avec leurs appareils trois pièces, ça rend les choses tellement simples. Presque trop selon Rory, il n’y a plus aucun challenge ! Enfin, encore faut-il qu’elle séduise sa cible, mais connaissant la réputation de ce dernier, et le décolleté qu’elle porte, ça ne devrait pas être trop difficile. De l’argent facile, c’est ce qu’elle préfère. On dit des russes qu’ils sont dangereux, et ils sont souvent représentés comme des barbares sanguinaires. Pour le moment tout ce qu’elle voit c’est un tas de riches gros lard plus stupide les uns que les autres. Enfin, y’en a quelques une qui valent le coup d’être zyeuter de haut en bas. Elle attrape une coupe de champagne, relève la tête et marche avec confiance vers Markov, propriétaire d’un Degas sur lequel elle veut vraiment, vraiment mettre la main, sur le marché noir il peut lui rapporter une belle fortune ! Et si elle peut lui piquer son portefeuille, et les quelques bijoux qu’il doit garder dans son coffre, ce serait parfait.

Tout ce dont elle a besoin pour obtenir ce qu’elle veut, c’est d’un accès au coffre de cet homme, heureusement pour elle, elle sait jouer les filles faciles, et un peu stupide. Elle bouscula un homme, brun, qui lui lança un regard noir. Elle leva les yeux au ciel, et ben, il le prenait clairement mal ! Il faut se détendre ! Qu’il pète un coup, ça ira mieux ensuite. Elle lève légèrement les mains en signe d’excuses. Ah la la, il n’a sûrement pas de quoi être aussi tendu, le pauvre, il attend une Ferrari, et elle n’est pas arrivé c’est ça ! Ce n’est pas lui qui est sur le point de volé un mec qui a probablement tué des gens, et qui quoi qu’il en soit, n’est pas un agneau. Pas que Rory se plaigne, au contraire, elle ne vise que ces gens-là, ou presque.

« Hey désolée ! Me regardez pas comme ça ! J’vous ai pas fait mal non plus ! »

Elle força clairement un sourire. Ah ses  hommes, à deux doigts de chouiner dès qu’il leur arrive un pet de travers ! Peut-être bien qu’il ne comprenait même pas ce qu’elle lui disait… Tant pis, ça ne lui fait ni chaud ni froid, elle n’est pas là pour parler à n’importe qui, tout ce qu’elle veut c’est le pactole qu’elle va ramasser après son coup de ce soir… ça la ferait presque baver rien que d’y penser, tous ces petits billets pour elle, dans ses mains… Mieux qu’une nuit avec Jude Law ou Charlize Theron…ou les deux, en même temps! Elle secoua la tête, ce n’était pas le moment de fantasmer, loin de là, pas avec monsieur j’veux tuer tout le monde à côté. Pas la peine de la regarder comme si elle avait commis un crime contre l’humanité ! En plus elle ne lui a même pas renversé son verre dessus. Ça l’aurait fait chier, ce n’est pas tous les jours qu’elle peut boire du champagne aussi cher, alors elle aimerait éviter de le gaspiller. Il reste quand même flippant ce mec avec son regard de tuer sanguinaire à la H.H Holmes. En même temps, ça la surprendrait même pas venant d’un russe qu’on l’exécute pour une simple bousculade, y’en a qui sont mort pour moins que ça, mais encore faudrait-il réussir à l’attraper ! Enfin bref, elle divague, là, elle n’a pas de temps à perdre !

« Enfin vous m’excuserez monsieur le Terminator, mais ils y’en a qui ont du boulot ! »

Bon, en regardant un peu se mec, il faut l’avouer il est mille fois mieux que Schwarzy ! Hum, p’t-être bien qu’elle pourrait revenir vers lui un peu plus tard, s’il est là, c’est qu’il doit être un peu riche non ? Elle haussa les épaule, de toute façon pour le moment, ce n’était pas lui sa cible, elle se dirigea donc vers sa future victime, dérobant au passage la belle montre en or d’un illustre inconnu, ça lui fera un petit plus, en plus il gros, moche et est probablement un connard, il le mérite. Peut-être. Enfin bref, elle arrive enfin vers sa cible, un grand sourire sur son visage et un air un peu neuneu se mettant à parler à cet homme, heureusement que la  plus part des gens ici parlent anglais, ça l’aurait saoulé d’avoir à apprendre le russe pour un Degas. C’est un artiste absolument génial, pas de doute la dessus, mais devoir apprendre une langue pour un tableau, ça fait du boulot en plus ! Et vu qu’elle vient de débarquer son vocabulaire se limite à Niet, et Vodka.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd A. Simonenko
Jeune pousse d'Atlanta
avatar
Age : 42
Messages : 21

MessageSujet: Re: Criminality is an art we both excel to exercise - Ft. Lloyd   Ven 28 Oct - 22:20

Criminality is an art we both excel to exercise × Lloyd & Rory
Il se faisait tout petit. Tout petit, tout petit Artiom. Il ne devait pas se faire remarquer, surtout en sachant qui l'avait invité ici. Il ajusta son costume, regarda autour de lui. Il détestait ça. Il détestait Moscou, il détestait ces soirées mondaines peuplées de nouveaux-riches. On se serait cru dans les années vingt : c'était à qui porterait le plus gros diamant. Il entendit des ricanements. Trois grosses femmes mariées et bien plus vieilles que lui profitaient de l'ivresse de leurs maris pour reluquer les jeunes garçons. L'une d'entre elles parvint à capter son regard. Artiom Viktorovytch fronça les sourcils et ne prit pas la peine de sourire. Ses yeux bruns se posèrent enfin sur Markov. Il ressemblait littéralement à un pourceau, il devait beaucoup trop d'argent au Boss. Il n'avait jamais voulu rembourser. La mission de Lloyd était de l'éliminer le plus proprement possible, mais vu le gabarit ça risquait d'être plus sport que prévu. Le canarder était une très mauvaise idée et, vu l'épaisseur de gras apposée sur son abdomen, il n'était pas pertinent de le poignarder. Simonenko soupira en attrapant un martini. Et s'il tentait de l'étrangler ? Il pouvait le suivre aux toilettes. Il pouvait le bloquer contre les éviers et tirer sur sa cravate jusqu'à ce qu'il suffoque, que ses yeux se révulsent.

C'est une gourdasse à décolleté qui le bouscula, qui le tira de ses pensées. Elle ne lui avait pas renversé son champagne dessus, mais lui avait du martini qui gouttait de ses doigts. Il leva le nez vers elle, ses mâchoires se contractèrent. Heureusement, elle eut la décence de s'excuser. Là ou Artiom tiqua, c'est qu'elle babillait en anglais. L'accent, il ne l'avait jamais entendu, mais ça restait de l'anglais. Il la toisa. Il n'aimait pas sa façon de lui sourire. Elle lui semblait arrogante, hypocrite. Pire : elle se permettait de l'appeler Terminator. Et si ç'avait été un homme autrement plus important et dangereux qu'Artiom qu'elle avait bousculé ? Savait-elle au moins où elle avait mis les pieds ? Et c'était quel genre de travail, son boulot ? Simonenko la regarda s'éloigner en léchant son index. Il grimaça. Si ce cocktail était déjà insipide, le goût de sa peau n'était pas pour arranger les choses. La jeune femme allait voir Markov. Merde. En plus elle avait chopé une montre au passage. C'était mauvais ça. Peut-être même dangereux. De deux choses l'une. Soit c'était la pute de Markov auquel cas elle prenait de gros risques en volant les invités, soit elle était là pour la même chose qu'Artiom auquel cas il devrait la descendre aussi. S'il avait su qu'il n'étais pas seul sur ce coup il aurait demandé une autre cible. Il n'aimait pas trop ça, la concurrence.

Que faire ? Il aurait préféré ne pas croiser son regard. Avait-il seulement le choix ? Artiom posa son verre sur un plateau de passage et se dirigea à grands pas vers la brunette, se permit de placer un bras nonchalant autour de sa taille. Il pria pour qu'elle se laisse faire. Par précaution, il préférait la tenir éloignée de Markov tant qu'il ne savait pas ses intentions. Manquerait plus qu'ils taillent une bavette. Il s'éclaircit la gorge, prononça avec douceur un « Vous permettez ? » tout en russe, offrit un joli sourire à sa future victime et guida le jeune femme vers un vestiaire. Il ne la regarda pas tant qu'ils marchaient, mais il ne la lâcha pas non plus. Et quand, enfin, ils furent seuls il la regarda dans le blanc des yeux. « Dis-moi, qu'est-ce que tu fous ici ? » cracha-t-il dans la langue de Shakespeare. « Je veux pas faire le rabat-joie, hein, mais si tu crois que je n'ai pas remarqué ton petit jeu de sourires pour piquer des montres tu te fourres le doigt dans l'oeil. » Il marqua une pause et attrapa délicatement ses épaules. Au moins, si elle devenait violente il pourrait l'immobiliser. « Si t'en as après l'autre il faudra qu'on se mette d'accord, ma belle. »
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory Hardison
Petit pommier d'Atlanta
avatar
Age : 33
Messages : 96
Emploi : Gardienne de musée, voleuse

MessageSujet: Re: Criminality is an art we both excel to exercise - Ft. Lloyd   Dim 30 Oct - 17:39

Criminality is an art we both excel to exercise × Lloyd & Rory
Bon voilà, Rory allait pouvoir faire son boulot et voler Markov et quelques bijoux au passage. Maintenant qu’elle en avait fini avec Terminator...p’t-être bien qu’elle lui renverserait un petit four dessus en partant. Elle sait pas pourquoi, mais elle l’aime pas ce type ! Enfin bon, maintenant qu’elle est avec sa cible, elle n’a plus à s’inquiéter de ce type et elle peut se concentrer sur son boulot ! Elle avait à peine commencé à parler quand elle sentit une main autour de sa taille elle se raidit essayant de contenir son premier instinct briser le bras de celui qui venait de faire ça. Elle écarquilla les yeux quand elle tourna la tête pour voir qui c’était. Terminator. PUTAIN DE TERMINATOR ! Elle va lui arracher les couilles à ce type dès qu’elle en aura l’occasion ! Nan mais pour qui il se prend ? Elle essaya d’agir de la façon la plus naturelle possible, mais c’était difficile pour elle.

« Vous permettez ? »

Mais non ! Mais dégage ! Mais qu’il crève cet enculé de merde putain ! D’où il sort cet abruti profond ? Il la dirigea vers un vestiaire. Elle va le tuer. L’exterminer. L’annihiler. Si seulement elle était comme son père et les gens qu’il côtoyait elle pourrait, mais non. Elle n’est pas du genre à tuer qui que ce soit, mais le castrer, ça c’est autre chose. Elle va le frapper tellement fort que son appareillage trois pièces va lui remonter jusque dans la gorge.

« Dis-moi, qu'est-ce que tu fous ici ? »

Qu’est-ce que ça peut lui faire hein ? Elle ne lui doit rien, elle n’a pas à lui répondre ! Et lui d’abord ! Qu’est-ce qu’il fout là ! A l’empêcher de faire son boulot ! Si on peut appeler ça comme ça.

« Je veux pas faire le rabat-joie, hein, mais si tu crois que je n'ai pas remarqué ton petit jeu de sourires pour piquer des montres tu te fourres le doigt dans l'oeil. »

Et merde ! Il l’avait vue ? Il attrapa les épaules de la jeune femme. Il pense faire quoi là ? Qu’il la laisse tranquille putain ! Elle lui a rien fait ! Elle le regardait, sans parler, elle serrait la mâchoire et les poings. Elle va lui en foutre une à ce connard !

« Si t'en as après l'autre il faudra qu'on se mette d'accord, ma belle. »

L’autre ? Markov ? AH NON ! C’est SA cible ! Elle a besoin de fric en plus alors il va la laisser voler ce mec et il fera ce qu’il veut ensuite, mais elle d’abord. Elle leva le genou avant d’écraser son talon avec force sur le pied de Terminator.

« Écoute moi bien mon chou ! C’est MA cible ! Alors va donc chercher Sarah Connor au lieu de m’empêcher de faire mon boulot ! »

Elle croisa les bras, la tête haute et le torse gonflé. Il s’était frotté à la mauvaise personne, Rory n’est pas juste une jolie paire de seins qui se balade avec une belle robe rouge !

« Je vole qui je veux, quand je veux ! T’avais pas à venir m’empêcher d’faire mon boulot ! Je veux ce qu’il y’a dans le coffre-fort de ce mec et je l’aurais ! Si tu le convoite aussi ! Faudra m’passer sur le corps ! »

Elle a entendu parler d’un diamant quatre carats qui pourrait lui rapporter une belle somme, en plus ils ne sont même pas marqués, ce sera facile de les revendre sur le marché noir, et il doit avoir tellement plus ! Ça lui donne l’eau à la bouche rien que d’y penser.


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd A. Simonenko
Jeune pousse d'Atlanta
avatar
Age : 42
Messages : 21

MessageSujet: Re: Criminality is an art we both excel to exercise - Ft. Lloyd   Jeu 3 Nov - 21:20

Criminality is an art we both excel to exercise × Lloyd & Rory
C'est seulement un couinement étouffé qui s’échappa de ses poumons lorsque la demoiselle lui broya un orteil avec sa chaussure, un timide 'aïe' qui n'aura jamais osé sortir. Il lui décocha un regard qui voulait tout dire, un de ces regards qui ressemblent à des insultes. Les femmes, incapables de se tenir tranquilles cinq minutes. Il jeta un coup d’œil inquiet vers la porte en entendant du bruit. De quoi ils auraient l'air si on les surprenait à se regarder en chiens de faïence, seuls dans l'étroit vestiaire ? Son attention se porta à nouveau sur elle, il haussa un sourcil. « Sarah Connor ? » Il secoua la tête. Elle était ridicule. Elle ressemblait à une frégate, à gonfler ainsi le poitrail avec sa robe incendie. Enfin, si elle était une frégate, lui tenait plus du gravelot. Petit, discret et disgracieux.

Et enfin elle énonça ce qui l'amenait, l'imprudente. Elle voulait le voler, le dépouiller jusqu'au dernier centime. Ah ! Et puis quoi, encore. « Son coffre-fort, hein ? » Il laissa échapper un ricanement léger. « Tu imagines que c'est si facile que ça de vider le coffre d'un bonhomme comme lui ? Tu es bien naïve. » Il hésita. « Et optimiste. » Artiom jugea plus que prudent de ne pas révéler à cette bombe à retardement la véritable raison de sa présence à cet événement. Alors certes, ils pouvaient s'entendre, se mettre d'accord pour que lui descende d'abord Markov et qu'ensuite elle le vole. Il n'était pas supposé savoir ce qu'elle attendait, le Boss ne lui en voudrait pas. Seulement, une dette reste une dette, surtout de cette importance. Il manque trop d'argent, c'est mauvais pour les affaires, c'est mauvais pour sa paie.

« Maintenant tu vas m'écouter. » Le ton de sa voix était plus doux, le volume plus bas. « Avant que l'on fasse chacun ce qu'on a à faire, tu va me promettre – non, me jurer sur ton honneur – que tu ne prendra pas plus de la moitié en valeur de ce que tu trouvera dans ce coffre. » Il regarda à nouveau la porte, craignait toujours une entrée intempestive. « Enfin, pour ça il faudra déjà que tu y arrives. Tu sais qu'il est gardé par des hommes armés, au moins ? »


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory Hardison
Petit pommier d'Atlanta
avatar
Age : 33
Messages : 96
Emploi : Gardienne de musée, voleuse

MessageSujet: Re: Criminality is an art we both excel to exercise - Ft. Lloyd   Sam 12 Nov - 18:40

Criminality is an art we both excel to exercise × Lloyd & Rory
Depuis quand on l’empêche de faire son boulot hein? Putain cet enfoiré de merde qui se permet de s’immiscer dans ses affaires comme ça? Elle aurait dû viser sa virilité! Dans toute sa carrière, jamais elle n’a eu à faire à un mec comme ça!

« Son coffre-fort, hein ? »

oui son coffre fort! Elle articule mal ou c’est lui qui est sourd, ou juste complètement con! Elle opterait bien pour la seconde idée!

«Tu imagines que c'est si facile que ça de vider le coffre d'un bonhomme comme lui ? Tu es bien naïve. »

Elle sourit croisant les bras, il croit quoi? Que c’est une bleue? Qu’elle ne sait pas ce qu’elle fait? C’est une voleuse professionnelle! ça fait plus de dix ans qu’elle fait ça! Et en dix ans, il n’y a qu’une seule personne qui s’est rendu compte de s’être fait voler. Et cet homme l’a adopté!

«Et optimiste. »

Ce n’est pas de l’optimisme, c’est seulement de l'expérience! Et elle en a volé des gens, certains étaient pour sûr bien plus dangereux que ce gros lard là!

Optimiste? Non! Juste douée, et c’est un homme, il ne voit pas une voleuse, il voit mon tour de poitrine, et mon décolleté en somme, juste une meuf qu’il veut baiser!

Bon, c’est réducteur, mais c’est proche de la réalité! Et une fois de plus, elle sait ce qu’elle fait! Rory n’est pas juste une belle tête! Elle a un cerveau, net elle s’est s’en servir, même si elle n’en a pas l’air!

«Maintenant tu vas m'écouter. »

euh… A quel moment il s’est dit qu’il pouvait se permettre de lui donner des ordres? Ce n’est pas son père! Et quand bien même, il n’a pas à lui donner d’ordre, ce n’est pas son supérieur, et elle ne lui appartient pas!

« Avant que l'on fasse chacun ce qu'on a à faire, tu va me promettre – non, me jurer sur ton honneur – que tu ne prendra pas plus de la moitié en valeur de ce que tu trouvera dans ce coffre. »

Elle arqua un sourcil, essayant tant bien que mal de ne pas rire. Il se prend pour qui? Si elle est là, c’est justement pour prendre tout ce qui se trouve dans ce coffre, même si ça lui prend du temps!

« Enfin, pour ça il faudra déjà que tu y arrives. Tu sais qu'il est gardé par des hommes armés, au moins ? »

Elle rit légèrement! Il pense vraiment que c’est un boulet parfaitement incapable de faire pour quoi elle a été entraînée pendant des années? Il juge sans la connaître!

nope! Je vais rien te jurer du tout parce que je n’ai pas à le faire!  C’est à toi de m’écouter mon chou! Je fais ça depuis des années, je sais très bien ce que je fais et comment le faire! De plus je t’appartient pas, alors je vais prendre tout ce que je peux prendre, et toi tu vas me lâcher et me laisser tranquille!

Non mais oh! Pour qui se prend-il? Elle ne le connaît pas et ne lui doit rien! Elle ne va pas se faire marcher sur les pieds sans se défendre!

Maintenant, laisse-moi aller faire mon boulot! j’ai besoin de remplir mon compte en banque, et ça me ferait chier qu’une autre femme ai réussi à rentrer dans son viseur!

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Criminality is an art we both excel to exercise - Ft. Lloyd   

Revenir en haut Aller en bas
 
Criminality is an art we both excel to exercise - Ft. Lloyd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club d'excel saga
» Fichier Excel de suivi de progression (proposé par SuperCell)
» fiche de création et de suivi de bande et campagne sur Excel
» army builder(bien foutu en plus)
» gros match

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlanta, That's Where I Stay :: City Of Atlanta :: Flashback-
Sauter vers: