AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I pray the gods for you to shut up - Ft Dan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amidala Kapoor
Arbrisseau d'Atlanta
avatar
Age : 32
Messages : 46
Emploi : surveillante au lycée, ex militaire

MessageSujet: I pray the gods for you to shut up - Ft Dan   Lun 5 Sep - 13:06


I pray the gods for you to shut up
Dan et Amidala

Une heure ! Elle y avait passé une putain d’heure en rééducation ! Et des progrès ? Aucun ! Son médecin a passé l’heure à lui dire que si, elle faisait des progrès, quel menteur ! Elle est faible, elle ne fait aucun progrès, elle est un capable de tenir une fourchette plus de cinq minutes sans se mettre à trembler, avoir mal, et ses muscles qui se crispent. Elle a l’impression de n’avancer à rien, et ça l’énerve. Le pire c’est les gens autour d’elle qui lui disent que ça ira mieux avec le temps, qu’au moins elle est en vie, et qu’avec de l’aide, elle ira mieux. Elle ne veut pas aller mieux avec le temps, elle veut aller mieux tout de suite ! Elle veut récupérer ses capacités d’antan, elle veut que cette putain d’explosion n’ait jamais eue lieue. Elle se dirige d’un pas rapide dehors, la main droite serrant son épaule gauche, cette séance l’a épuisée, et elle est en colère, elle a besoin d’air. Une fois dehors elle se colle contre le mur, le corps plié les mains sur les genoux. Elle peine à respirer sous la colère.

« On entre ! La cible est en vue ! » Et puis l’explosion, ensuite le noir le plus complet, jusqu’à ce qu’elle se réveille, une douleur atroce parcourant son bras. Et son équipier qui la maintient en place, qui lui explique la situation. La peur sur les visages de tous les prisonniers, comme sur le sien, en plus de la douleur, et de la fièvre. Les cris dans les pièces adjacentes, les coups de feu, l’odeur de chair brûlée, des corps des gens qu’ils avaient tués, en plus de son bras. C’était l’enfer, elle avait perdu l’espoir de revoir les siens un jour.

Les souvenirs de cette époque lui revenaient contre son grès, ça lui arrivait souvent après la rééducation, ou après ses séances chez le psy. Des fois, c’était plus violent, à tel point qu’elle faisait des crises d’angoisse. Là elle arrivait à gérer Elle s’était assise sur un banc juste à l’entrée, la tête tourné vers le ciel, priant Ganesh pour qu’il l’aide, elle n’était pas vraiment croyante, du moins, pas autant que le sont ses parents, Mais de temps à autre elle se mettait à croire que tout ce qui lui était arrivé, c’était pour une raison, et que peut-être les dieux lui viendraient en aide. Elle les avait suppliés, enfermée dans cette cellule, de lui venir en aide, pourtant, ils n’ont pas répondus. Au moins, ça lui permettait, et ça lui permet encore de penser à autre chose, et ça lui fait du bien. Une voix d’homme vint la sortir de ses pensées, de ses prières. Elle le regarda sans avoir compris ce qui lui avait dit. Qu’est-ce qu’il lui voulait celui-là ? Elle lança froidement un « quoi ? » avec un peu de chance c’est juste un mec qui voulait une clope, elle ne mettrait pas longtemps avant de l’envoyer pètre, elle ne fumait pas, et ne buvait pas. Ce mec perdait son temps avec elle, il n’aurait pas pu aller voir cette meuf à côté de sa bagnole en train de fumer, au moins il aurait été sûr de trouver son bonheur. Amidala n’avait aucunement envie de se faire déranger, même pour un petit rien, elle n’avait juste pas envie. Et en plus elle devait économiser sa salive, ce n’est pas tout, mais elle a un rendez-vous chez le psy dans pas si longtemps, et déjà que ça la saoule d’avoir à parler là-bas, elle n’a pas envie d’avoir un mec qui lui tape la discute, alors pitié ! Faites qu’il ne veuille rien de plus qu’une clope.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan Caldwell
♕ Adminstrophique ♕
avatar
Age : 32
Messages : 274
Localisation : Midtown
Emploi : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Parle de Simon à une petite mamie

MessageSujet: Re: I pray the gods for you to shut up - Ft Dan   Sam 10 Sep - 10:56




I pray the gods for you to shut up


ft. Amidala Kapoor.




Dan détestait les hôpitaux. Avec les dinosaures et les céréales trop bouillies dans le lait au petit déjeuné, c'était ce qu'il détestait le plus au monde. Il y avait de nombreuses raisons à cela, mais la plus grande venait simplement de son passé via ses études, et via ses parents. Lorsqu’il était gamin, la blouse blanche, s'était ce qui définissait le plus sa famille. Monsieur et Madame MacCready n'avaient qu'une chose importante à leurs yeux, leur travail... et l'argent, il ne faudrait pas l'oublier. De plus son père l'avait  plus que forcé à faire des études en marchant sur ses pas. Dan n’avait jamais vraiment cherché à faire autre chose, mais il n'aimait pas la médecine, et encore moins le cloisonnement que cela procurait. De toute manière s'il avait souhaité faire autre chose, ses parents ne l'auraient jamais laissé faire. Il n'avait jamais eu son mot à dire, si ce n'est la fois où il avait tout laissé tomber.
Enfin pas besoin de ressasser le passé. Il est vrai que plus il était loin des hôpitaux, mieux il se sentait. Et il avait très bien fait sans, depuis un moment. Mais il faut dire que les derniers événements avaient pas mal chamboulé la vie et l'organisation du jeune homme. Bobbi était enceinte ! Et c'était une grande responsabilité qu'il avait décidé de prendre sur ses épaules. En tout cas c'est ainsi qu'il le voyait. Bobbi était seule. L'homme en question n'était qu'un bâtard. Il l'avait mis enceinte pour la jeter dehors le lendemain. Dan n'aimait vraiment pas ce genre de comportement immature ! Mais vu comment il devait être, ce n'est pas plus mal que Bobbi est fait une croix dessus. En tout cas, Dan s'était porté volontaire de l'aider, malgré tous les sacrifices que cela encourait. Ce n'était pas sa petite amie, ce n'était pas son enfant, mais s'ils avaient besoin de lui alors il serait là. Il ne pouvait pas faire autrement, il ne devait pas faire autrement. Et puis il avait décidé d'arrêter de se poser ces questions. Il avait fait son choix, point finale ! Ça lui faisait peur, mais ce n'était rien face à ce que ressentait Bobbi. Ce n'était pas son genre, mais il devait se montrer fort, pour elle, pour l'aider, pour la soutenir.

C'est donc bien malgré toute sa haine envers les hôpitaux que Dan demanda d'accompagner Bobbi pour une de ses visites. Il ne voulait pas qu'elle affronte seule ces moments difficiles. Il s'était bien gardé aussi de lui dire qu'il détestait ces endroits. Connaissant la jeune femme elle aurait refusé qu'il la suive.
En arrivant à l'hôpital, Dan se rendit compte qu'il n'avait jamais mis les pieds ici depuis qu'il était arrivé à Atlanta. Et pensait d’ailleurs qu'il arriverait à quitter la ville sans avoir besoin d'y faire un tour ne serait-ce qu'une seule fois. Il s'était visiblement trompé pour les deux, il s'y rendait aujourd'hui même, et peut-être même qu'il ne quitterait pas la ville de sitôt, en tout cas bien plus tard qu'il ne l'avait pensé. Le duo était assez mignon, vu de l'extérieur, parcourant les couloirs de la section maternité, on aurait dit un vrai petit couple. Dan se concentrer sur Bobbi, lui parlant de tout et de rien, surtout d'anecdotes marquantes et plutôt drôles sur son passé d'élève en médical, bien que la plupart il les inventés sur le tas. Tout ce qu'il voulait c'est ne pas faire attention au lieu qui l'entourait. Mais il ne pouvait pas bien faire autrement une fois dans la salle d'attente. Ce fut long, plus qu'il ne l'aurait pensé, avant que Bobbi ne soit prise en charge. En tout cas au moins sa présence avait de l'effet sur Bobbi. Elle était souriante et ne montrait pas son stress, peut-être que ses conneries arrivaient à la détendre. En tout cas elle échappa même un rire lorsque le médecin arriva vers eux et qu'il demanda à Dan si '' le papa veut accompagner ?''. Il sourit lui aussi mais refusa. Il préférait pour l’instant qu'à ce niveau-là, Bobbi gère seule. Puis il ne se sentait pas prêt à l'accompagner à l'intérieur. Ça ne le concernait qu'indirectement, il préférait rester là où il était.

Ce n'était pas non plus la meilleure idée qui soit. Les minutes semblaient être des heures. Les aller-retour des infirmières, les sonneries de téléphone... l'ambiance en général le faisait stresser. Il fallait qu'il bouge, qu'il sorte, qu'il marche ! Il se leva et intercepta une jeune femme en blouse blanche pour lui demander la sortie la plus proche, prétextant vouloir aller fumer. Il n'avait pas besoin de mentir, il y avait mille excuses pour expliquer qu'il voulait sortir, mais par réflexe, et sans trop savoir pourquoi, il préféra se trouver une excuse. Peut-être par peur qu'on suppose son mal-être. En tout cas l'infirmière lui indiqua un chemin avant de s'en aller. Dan n'avait cependant aucun sens de l'orientation. Il commença à suivre les indications mais par peur de se perdre il préféra revenir sur ses pas, repassant exactement aux endroits par où ils étaient rentrés, lui et Bobbi, et se retrouva finalement dehors, devant l'entrée.

Opération échappée réussit, même si elle n'était pas glorieuse et que la sortie indiquée par l'autre femme semblait être plus proche. Dan inspira un bon coup, comme s'il avait manqué d'air tout ce temps. Il se préoccuperait de savoir comment revenir plus tard, il voulait juste profiter d'être dehors. Il fit quelques pas avant de s'asseoir sur un des bancs présents. Il n'y avait pas grand monde, si ce n'est le passage des gens qui entraient et sortaient sans même s'arrêter. Par contre Dan remarqua une femme, assise elle aussi sur un banc, quelques mètres en face. Il sortit son téléphone et prétexta un sms pour passer inaperçue, mais ses yeux étaient le plus souvent posés sur elle. Elle avait le regard tourné vers le ciel, semblait, de ce qu'il voyait, avoir des origines autres que simplement américaine, et surtout, ne semblait pas aller très bien. En tout cas c'est ce que ressentait Dan. Il sembla hésiter quelques minutes, jugeant du temps qu'il avait, avant de se relever et de s'approcher d'elle. Elle semblait intéressante, enfin, il ressentait quelque chose. Il voulait lui taper la causette, peut-être pour qu'elle se sente mieux et pour apprendre à la connaître. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Qui était-elle ? D'où venait-elle ? Était-elle une touriste ? Une étrangère ? Raah ! Il était trop curieux ! Il voulait savoir ! Elle avait sûrement pleins de choses à révéler !

«  Bonjour ! Le temps est plutôt couvert aujourd'hui ! Ça ne m'étonnerait qu'il se mette à pleuvoir ! »

Il était tout d'abord resté debout, les mains dans les poches, mine de rien, à quelques pas de la jeune femme. Ce n'était pas très original comme entré en matière mais bon, le temps était réellement mauvais, et c'est le genre de truc qui marche... enfin normalement.

«  quoi ? »

Elle semblait complètement ailleurs et n'avait rien suivi de ce qu'il venait de lui dire. Qu'importe ! Sa réponse sonna comme une autorisation à lancer la discutions ! Il n'attendit pas plus pour s'asseoir juste à côté d'elle. Il ne préféra pas se répéter, continuant dans sa lancée, histoire de faire plus naturel, et de l'obliger à entrer dans la conversation.

« Je me présente, Dan ! C'est mon prénom. Et vous ? Je suis ici pour accompagner une amie, elle est enceinte. Et vous ? Rien de trop grave j'espère ! »

Il n'avait pas du tout relevé le ton froid sur lequel elle lui avait parlé. De toute façon la plupart des gens réagissent de la même manière. Et souvent ils finissent par se barrer avant même qu'il ne connaisse leur nom. Il s'en moquait, il avait envie de la connaître, il tentait sa chance. Il avait toujours agi comme ça et pour l'instant il ne s'était jamais pris de pain en pleine tronche. Il n'avait aucune raison d'arrêter.


C O D E © W H A T S E R N A M E
.


_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amidala Kapoor
Arbrisseau d'Atlanta
avatar
Age : 32
Messages : 46
Emploi : surveillante au lycée, ex militaire

MessageSujet: Re: I pray the gods for you to shut up - Ft Dan   Dim 11 Sep - 21:04


I pray the gods for you to shut up
Dan et Amidala

Nan mais franchement, pourquoi on ne pouvait pas juste la laisser tranquille hein ? Déjà que ça la faisait chier de venir à l’hôpital, mais si en plus pendant son temps de pause entre ses deux rendez-vous quelqu’un venait la faire encore plus chier, elle allait péter un câble. Le mec qui lui avait parlé sans qu’elle n’écoute venait de s’asseoir à côté d’elle, et Amidala le regardait avec de grands yeux le regardant de haut en bas. C’est qui cet énergumène ? « Je me présente, Dan ! C'est mon prénom. Et vous ? Je suis ici pour accompagner une amie, elle est enceinte. Et vous ? Rien de trop grave j'espère ! »  Nan mais sérieux ? Il vient de s’échapper de l’asile ou quoi ? Depuis quand on tape la discute aux gens comme ça ? C’est quoi ce mec ? Est-ce qu’il est humain au moins ? Elle jeta un œil autour d’elle, c’est une caméra cachée ce truc ? Evidemment que non, ce serait parfaitement débile, mais limite elle préfèrerait. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien en avoir à foutre qu’il soit là pour accompagner une meuf enceinte qu’elle ne connaît ni d’Eve ni d’Adam ? Et lui non plus ! Elle ne le connaît pas ! « C’est cool votre vie ? Mais qu’est-ce que ça peut vous faire ce que je fais là hein ? » Comme si elle allait lui dire ? Il s’attendait à quoi ? A un truc du genre "oh mais je suis venue pour de la rééducation parc que j’e suis prise une bombe en pleine tronche, et aussi pour voir un psy parce que je suis tarée et que je souffre de syndrome post-traumatique et qu’à cause de à ça j’ai failli tuer mon frère ?" et le tout avec le sourire !

Elle leva la tête. Pourquoi elle ? C’est le karma ? C’est ça ? Elle a pourtant rien fait de mal ! Ça n’a pas suffi le coup de la bombe et les deux mois dans une cellule de merde ? « Vous êtes flippant ! On vous a jamais dit que c’est chelou de parler aux gens comme ça ? » Avec un peu de chance son ton froid et son regard de tueuse en série le calmerais et il arrêterait de lui parler !Et elle pourrait enfin profiter de sa tranquillité, enfin, si on peut dire ça, elle serait bien mieux chez elle, dans son canapé, en face d'une série pourrie qu'elle ne regarde pas, entrain de plonger dans un profond sommeil, à l’abris du reste du monde, là où aucun mec comme le dit Dan ne viendrais la faire chier, ou si c’est le cas, elle aurait le droit, selon la loi, de sortir son glock et de lui tirer dessus en toute légalité pour effraction. Bon, c'est pas très gentil, mais ce serait flippant, alors elle le ferait. Depuis quand on va juste parer au gens comme ça ? A la limite dans un bar, ou si c’était un petit vieux elle aurait pu comprendre, mais non. il a quoi ? La trentaine, comme elle, personne ne fait ça. C’est juste bizarre, et il empiète sur son espace personnel. Et c’est très important pour elle, elle a déjà du mal à rester assise dans un café avec des gens autour qui sont dans leurs coin, comme elle est dans le sien, mais alors là, c’est juste, étouffant. Il en faut peu pour l’étouffer, mais c’est pas parce qu’elle va parfaitement bien qu’elle va voir un psy !

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan Caldwell
♕ Adminstrophique ♕
avatar
Age : 32
Messages : 274
Localisation : Midtown
Emploi : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Parle de Simon à une petite mamie

MessageSujet: Re: I pray the gods for you to shut up - Ft Dan   Ven 16 Sep - 11:53




I pray the gods for you to shut up


ft. Amidala Kapoor.




Dan contrebalançait parfaitement avec la réaction de la jeune femme. Il était tout sourire, détendu et plutôt heureux. Il ne faisait pas très beau, mais il ne pleuvait pas encore. S'était plutôt agréable d'être assis là, loin de la foule de malades ou de stressés. D'ailleurs, c'est une des particularités qui fait que Dan n'aime pas les hôpitaux. Sérieusement, qui n'est pas un minimum stressé lorsqu'il vient à l'hôpital. Généralement, lorsqu'on s'y ramène, c'est loin d'être pour une bonne chose. Et encore plus les futures mamans ! Sincèrement, aucune n'a jamais stressé pour un accouchement. C'est juste impossible ! Déjà rien que le fait de savoir qu'il y a un être qui pousse dans le fond de votre ventre, cette sensation, rien que d'y penser, ça devait être étrange, gênant et désagréable. Ah ! Il était bien contant de ne pas être une femme et de ne jamais avoir à vivre ça ! Sans compter les hormones ! Bobbi avait éclaté en sanglots un soir en rentrant du boulot juste parce qu’il avait pensé à elle en lui cuisinant des nouilles et en ayant préparé la table pour qu'elle puisse directement manger. Il n'avait même pas compris et avait juste paniqué en passant qu'il avait fait quelque chose de mal. Et elle n'était qu'au début de sa grossesse ! Ça aussi, Dan ne pensait pas vivre un événement comme celui-là un jour. Il n'avait jamais pensé à avoir une famille et vivre aux côtés d'une jeune femme enceinte car il ne s'était que peu intéressé aux filles lorsqu'il était plus jeune. Et après s’être rendu compte que son attirance se tournait plus vers les hommes, il avait complètement retiré cette possibilité de sa tête.  Jamais il ne s'était attendu à être ami avec une femme, vivre en colocation avec elle et devoir l'aider car elle était seule pour vivre ses 9 mois de grossesse. Sans oublier le bébé par la suite ! Un bébé ! Vous vous rendez compte ? Il n'arrivait même pas à se gérer correctement lui-même ! Si Bobbi ne trouvait personne entre-temps, il allait devoir gérer en plus un minuscule être humain, une petite chose inoffensive et tout faire pour ne pas  tout bêtement l'échapper des mains. Rah ! Il frissonna rien que d'y penser.  Un irresponsable avait mis son amie enceinte  et il allait devoir gérer ça comme si c'était son gosse.... enfin façon de parler. Bobbi était là et il ne serait présent qu'en dernier recours. La rousse n'était pas stupide, elle devait se douter que Dan n'était peut-être pas non plus la personne idéale comme père de substitution.

Enfin ! C'était le futur ! Pourquoi y penser maintenant ! Avec un peu de chance elle trouverait l'amour de sa vie pendant les neuf mois à venir, ce mec l’hébergerait chez elle et lui pourra partir pour l’Europe ! Bien qu'il restait un petit problème, mais pas des moindres... Enfin c'était encore une autre histoire.
Pour le moment, il était assis à côté de cette femme qui, visiblement le fusillait du regard. Ba ! Ce n'était pas étonnant. Beaucoup réagissaient de la sorte. Puis elle avait peut-être des problèmes mentaux qui faisaient qu'elle avait besoin d'être seule.... Quoi que si c'était une patiente de l'hôpital elle ne serait sûrement pas là-dehors. Ou en tout cas, pas à l'entrée.

« C’est cool votre vie ? Mais qu’est-ce que ça peut vous faire ce que je fais là hein ? »

ça pouvait lui faire qu'il cherchait juste un sujet de conversation ! Il aurait très bien pu lui demander si elle avait un chat ? Si elle était d'origine indienne ? Si elle aimait les kebabs ? Si elle adorait la planche à voile ? Si elle aussi regardait des Disney ? D’ailleurs lequel était son préféré ? Mais disons que devant un hôpital, s'était tout de même plus logique de commencer une conversation en demandant ce qui l'amenait ici, bien plus qu'en lui posant la question de sa marque de shampooing préféré. Il était peut-être trop hyper-social, mais il n'en était pas plus fou non plus !
Il haussa les épaules en reposant son regard dans le vide, le détournant pour paraître moins fixé sur elle mais plus détendu.

« C'était une simple question, je ne vous oblige pas d'y répondre vous savez. J'ai juste envie de mieux vous connaître ! »

Dit-il dans un large sourire. En quoi il y avait de mal à ça ? Ce n'est pas comme s'il l'avait agressé en lui demandant de l'argent ou s'il était venu la voir en l'insultant ! À moins que de parler de la pluie et du beau temps soit une insulte dans sa langue personnelle. Mais ça il ne pouvait pas vraiment le deviner. Justement, c'est en parlant qu'il pouvait en apprendre plus sur elle !

« Vous êtes flippant ! On vous a jamais dit que c’est chelou de parler aux gens comme ça ? »

Il échappa un rire à ses mots. Si elle pensait qu'elle allait le faire fuir comme ça, c'était perdu d'avance ! Une personne aussi froide ne devait pas avoir beaucoup d'amis. C'est en tout cas la supposition très rapide que fit Dan. Justement, à réagir comme ça peut-être qu'elle ne se doutait pas que parler de tout et de rien à un étranger pouvait lui faire du bien. Après tout il ne lui avait pas non plus demandé son numéro ni insisté en voulant garder contact. S'il partait dans l'instant il était fort probable qu'ils ne se revoient plus.

«  C'est peut-être "chelou" aujourd'hui mais devinez quoi ? C'est bien comme ça qu'ils faisaient à une certaine époque ! Puis comment voulez-vous que je fasse votre connaissance si je ne viens pas vous parler ? »

ça semblait logique dans la tête de Dan, mais ça ne l'était pas toujours pour tout le monde. C'est dingue, aujourd'hui les gens trouvaient ça normal d'aborder des inconnus à travers un écran mais étrange qu'on vienne leur parler directement dans la rue. Depuis quand il y avait des codes et des lieux bien particuliers pour avoir le droit de parler avec quelqu'un. Sincèrement, c'est ce dont on vous fait croire. En vrai ça n’existe pas. En tout cas, c'est comme ça que les choses se présentaient dans la tête de Dan.


C O D E © W H A T S E R N A M E
.


_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amidala Kapoor
Arbrisseau d'Atlanta
avatar
Age : 32
Messages : 46
Emploi : surveillante au lycée, ex militaire

MessageSujet: Re: I pray the gods for you to shut up - Ft Dan   Sam 17 Sep - 11:06


I pray the gods for you to shut up
Dan et Amidala

Nan mais serieux ? C’était qui ce mec qui sortait tout droit de l’asile ? Il fallait que ça tombe sur Amidala, pourquoi elle ? Ne pouvait-on pas juste la laisser tranquille ?  « C'était une simple question, je ne vous oblige pas d'y répondre vous savez. J'ai juste envie de mieux vous connaître ! »Okay, ce mec est taré ! Mieux la connaître ? Comme ça, sortit de nulle part ? Est-ce qu’elle doit appeler les flics ? Ou les docteurs ? Ce mec était vraiment spécial, dans le mauvais sens du terme, il était un peu effrayant, et elle ne manqua pas de lui faire remarquer, avec un peu de chance ça le refroidirait, et il s’en irait aussi vite qu’il est venu, et elle pourrait enfin respirer tranquille, et profiter de sa pause entre ses deux rendez-vous. «  C'est peut-être "chelou" aujourd'hui mais devinez quoi ? C'est bien comme ça qu'ils faisaient à une certaine époque ! Puis comment voulez-vous que je fasse votre connaissance si je ne viens pas vous parler ? » Bon, pour son plus grand malheur, elle avait échoué. Elle va finir par lui péter les dents s’il continu. Ouais, enfin à l’époque, les rencontres ne se faisaient pas tout à fait comme ça non plus ! Elles se faisaient au boulot, dans la famille, ect. C’est juste rare et flippant qu’un mec débarque pour vous parler de la pluie ou du beau temps. A la limite, il y’a avait les lettres de présentations quand tu arrivais dans un nouveau village, mais bon, ça restait pour alimenter l’hypocrisie de l’époque, aujourd’hui on la nourrie d’une tout autre façon, ce n’est pas mieux, mais là n’est pas la question, elle veut juste que ce mec arrête d’empiéter sur son espace personnel.

Dire que juste après elle devait voir sa psy. Elle est sûre qu’elle lui dirait que c’est bien de sociabiliser et de parler aux gens, elle sera probablement même fière du fait qu’elle ne s’est pas barrer en gueulant, ou en frappant quelqu’un même si là maintenant tout de suite, elle en avait très envie. « Vous êtes taré ! Et qui vous dit que j’ai envie de faire connaissance ? Je ne vous connais pas et ça me va très bien comme ça ! Dégagez s’il vous plaît avant que je devienne méchante » En d’autres termes, avant qu’elle lui encastre la tête dans le banc à une main. Putain, déjà que ça la saoule de venir à l’hôpital, surtout que ce n’est pas avec les subventions de l’Etat qu’elle peut couvrir les frais –Merci le gouvernement Américain, elle a perdu l’utilisation de son bras pour lui, mais non, elle ne touche pas grand-chose- Mais si en plus, si quand elle vient y’a des tarés qui viennent lui taper la discute comme le ferais des petits vieux solitaires, ça risque de vite la saouler. « Allez donc rejoindre votre femme enceinte ou je ne sais quoi et lâchez moi la grappe ! Aller la faire chier elle ! Et donnez-lui une médaille pour réussir à vous supporter ! » Elle leva les yeux au ciel. Que quelqu’un entende ses prières et fasse en sorte que ce mec se barre ! C’est son banc, elle était là avant, ce n’est pas à elle de se barrer. Elle ne lui donnerait pas cette victoire ! Elle resterait planter là jusqu’à l’heure de sn rendez-vous, et elle le virerait à coup de pieds au derrière s’il faut !

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan Caldwell
♕ Adminstrophique ♕
avatar
Age : 32
Messages : 274
Localisation : Midtown
Emploi : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Parle de Simon à une petite mamie

MessageSujet: Re: I pray the gods for you to shut up - Ft Dan   Sam 1 Oct - 11:47




I pray the gods for you to shut up


ft. Amidala Kapoor.




Finalement, Dan observait chaque trait du visage de la jeune femme. Elle semblait particulièrement mécontente de l'avoir à ses côtés, ce qu'elle avait parfaitement réussi à lui faire comprendre. Mais malgré son visage sévère et crispé par la colère, elle semblait plutôt jolie. Il ne comprenait pas pourquoi elle réagissait comme ça ! Ok ! Ça peut sembler bizarre au premier abord mais vraiment, il ne faisait que lui parler, rien de mal. Pourquoi elle ne partait pas si elle était mécontente ? Après tout rien ne l’empêchait de changer de banc. D'ordinaire c'est comme ça que finissent par réagir ceux à qui il vient taper la discute. Si elle était toujours là, c'est qu'elle était ok pour lui parler. Ou du moins elle n'était pas complètement contre.

« Vous êtes taré ! Et qui vous dit que j’ai envie de faire connaissance ? Je ne vous connais pas et ça me va très bien comme ça ! Dégagez s’il vous plaît avant que je devienne méchante »

Oulah ! Elle utilisait les grands mots, voir était carrément en train de le menacer. Dan se contenta de sourire, il savait que de toute évidence elle n'irait pas au bout de ce qu'elle disait. Elle ne pouvait et de toute façon n'allait pas le frapper, là devant l'entrée d'un hôpital. Bon, au pire des cas il n'était pas loin des secours s'il y avait un problème. Mais il y avait des témoins pour prouver qu'il n'aurait rien fait. En tout cas c'est comme ça que ça marche, non ?

« Allez donc rejoindre votre femme enceinte ou je ne sais quoi et lâchez moi la grappe ! Aller la faire chier elle ! Et donnez-lui une médaille pour réussir à vous supporter ! »

Il ne put se retenir de rire à ses mots. Ce n'est pas la première fois qu'on lui sortait un truc dans le genre. C'est vrai qu'il était lourd. Ok, ça il le reconnaissait. On le lui avait dit un bon nombre de fois ! Et il l'avait compris tout seul, comme un grand. Mais voilà, ça découlait de son caractère. Il n'était pas méchant, en tout cas il ne se considérait pas comme. C'est peut-être idiot et simplet comme comportement, mais il avait vraiment envie de connaître les autres, enfin, ceux qui l'intéressaient. D'apprendre leur histoire, de découvrir des mondes différents à travers eux. Ça provenait directement de son envie de voyage, de voir le monde. Pour les paysages, oui, pour le fait de ne pas être enfermé dans un endroit fixe aussi, mais aussi pour les rencontres. Il avait appris à connaître des personnes merveilleuses au cours de ses périples, des gens qu'il n'aurait jamais vus s'il était resté chez lui. Mais depuis New York, il s'était rendu compte qu'il n'avait pas forcément besoin de partir très loin pour rencontrer des personnes intéressantes. Même Atlanta fourmillait de monde ! La grosse majorité de ses amis, c'est parce qu'il est venu les voir sans raison apparente qu'ils le sont, ou qu'ils l'étaient. C'est simple, c'est con, c'est Dan.

« Vous savez, comme je l'ai dit juste avant, c'est une amie, pas ma femme. Elle est adorable et fait des très bons cookies ! Et gâteaux en général ! C'est peut-être justement son caractère qui fait qu'elle arrive à me supporter. C'est quelqu'un de merveilleux, qui ne s'en rendait pas vraiment compte... »

Il se tourna vers elle et lui sourit de nouveau. Il le pensait sincèrement, mais il était aussi certain que même elle, derrière sa coquille de violence qu'elle se formait, il y avait quelqu'un de bon à l'intérieur. Visiblement il était devenu pro en perçage de coquille, si on peut dire. Il avait bien réussi avec Simon le soir de son anniversaire, et c'était presque un exploit, même s'il avait dû attendre 7 mois ! Donc qui sait, il y arriverait bien peut-être aujourd'hui aussi, avec elle. Elle était là, toujours assise. Il avait une chance. Il le savait.

«  Vous n'êtes pas d'origine américaine je me trompe ? Ou en tout cas si vous l'êtes vos parents non. C'est quel pays ? L'Inde ? Le Pakistan ? La Turquie ? J'adore voyager ! Après un séjour en Europe, j'aimerais passer par ces pays ! La culture ! Les paysages ! Les gens ! Ça doit être magnifique ! Vous y êtes passée dans votre pays d'origine ? Je suis sûr que vous avez vu des choses merveilleuses. »

Peut-être qu'en parlant d'elle, et pas de lui, en lui posant des questions, cela aller l’inciter à entrer dans la conversation. Avec un peu de chance il visait juste et ça lui remémorerait de bonnes choses qui arriveraient à lui faire plaisir, et à la détendre... et si c'était le contraire il risquait juste de vraiment se prendre un coup de poing en plein visage.


C O D E © W H A T S E R N A M E
.


_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amidala Kapoor
Arbrisseau d'Atlanta
avatar
Age : 32
Messages : 46
Emploi : surveillante au lycée, ex militaire

MessageSujet: Re: I pray the gods for you to shut up - Ft Dan   Sam 1 Oct - 16:52


I pray the gods for you to shut up
Dan et Amidala

Ah putain ! Et la palme de plus gros chieur de l’année reviens à….c’est quoi son nom déjà ? Dylan ? Damian ? Kylian ? Enfin bref Jean Yves ! nah voilà ! Qu’est-ce qu’il pouvait emmerder Amidala ! Y’a des bancs partout, y’a des gens à qui parler partout, alors pourquoi elle ? Elle a fait quoi pour mériter ça ? Elle qui crois plus ou moins au Karma, là elle ne voit pas ! Au contraire, elle estime qu’elle mérite qu’on la laisse tranquille. Elle a vu ses amis mourir pour que Jean Yves ici présent puisse se dorer la pilule au soleil sans se faire attaquer, ou se prendre une bombe dans la gueule, elle a donné son bras et sa santé mentale pour se pays, maintenant elle aimerait qu’on la laisse souffrir en paix !

« Vous savez, comme je l'ai dit juste avant, c'est une amie, pas ma femme. Elle est adorable et fait des très bons cookies ! Et gâteaux en général ! C'est peut-être justement son caractère qui fait qu'elle arrive à me supporter. C'est quelqu'un de merveilleux, qui ne s'en rendait pas vraiment compte... »

Parce qu’il croit qu’elle boit ses paroles, s’intéresse à ce qu’il dit et retient les informations ? Elle ne se souvient même pas de son nom, est-ce qu’il lui a dit au moins ? Et qu’est-ce qu’elle peut en avoir à foutre des cookies d’une meuf enceinte qu’elle ne connait ni d’Eve ni d’Adam ? Nan mais sérieux quoi ? Elle serrait le poing, elle sait bien que ça fait deux ans qu’elle travaille sur ses émotions, et notamment sa colère et ses excès de violence. Mais là, on peut ne pas dire qu’on l’aide.

« Si vous saviez comme je m’en contre fiche ! »

Pourquoi est-ce qu’il lui raconte ça, il est seul à ce point ? Avoir son amie ne lui suffit pas ? Il faut qu’il se fasse plus d’amis hein ! Qu’il arrête d’emmerder les gens comme Amidala, car non, le monde n’est pas tout beau tout rose, et on ne tape pas la discute au gens comme ça ! On les laisse tranquille, surtout quand ils vous disent ouvertement d’aller vous faire voir et de les laisser tranquille !

« Vous n'êtes pas d'origine américaine je me trompe ? Ou en tout cas si vous l'êtes vos parents non. C'est quel pays ? L'Inde ? Le Pakistan ? La Turquie ? J'adore voyager ! Après un séjour en Europe, j'aimerais passer par ces pays ! La culture ! Les paysages ! Les gens ! Ça doit être magnifique ! Vous y êtes passée dans votre pays d'origine ? Je suis sûr que vous avez vu des choses merveilleuses. »

Bravo Captain obvious ! Ça se voit tant que ça ? C’est quoi qu’il lui a mis la puce à l’oreille, sa couleur de peau ? Nan ? Pas possible ! Putain, mais qu’est-ce qu’il lui veut sérieux ? Mais va raconter ta vie à quelqu’un d’autre putain ! Amidala n’est pas là pour écouter le premier venu ! Elle n’est pas psy merde ! Elle va chez le psy y’a une différence ! Le Pakistan ! Ouais, ben qu’il y aille s’il veut, elle n’y retournera pas par-là ! C’est à la frontière qu’elle a perdu son bras, elle ne veut plus jamais y remettre les pieds, au risque de croiser des talibans et de ne pas s’en sortir cette fois-ci. Enfin, ce n’est pas comme si sa vie lui importait beaucoup, après tout, elle n’est rien qu’une pauvre femme, pas de quoi pleurer si elle meurt. Ça y’est-elle était vraiment énervée contre ce gars, elle n’a aucune envie de laisser ses souvenir revenir, et passer devant ses yeux, elle n’en veut pas de ces images d’horreur !

« Mais qu’est-ce que je peux en avoir à foutre de ta vie putain ? Je suis Indienne qu’est-ce que ça peut bien te faire merde ? T’as qu’à aller en Inde et aller voir par toi-même, fais-moi plaisir vas-y pendant la période des moussons, et noies toi ! Au moins on sera sûr que tu n’emmerderas plus personne ! Mais laisse-moi tranquille bordel, va parler à quelqu’un d’autre, genre une grand-mère qui nourrit des pigeons, avec un peu de chance la vielle aura Alzheimer, tu pourras lui  parler pendant des heures elle s’en rendra pas compte ! Tant mieux pour elle ! »

Oui, on a vu plus politiquement correct, et au fond elle ne le pense pas, c’est horrible comme maladie, comme pleins d’autres d’ailleurs, mais si ça pouvait le faire dégager ce mec, franchement, ça serait génial !

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I pray the gods for you to shut up - Ft Dan   

Revenir en haut Aller en bas
 
I pray the gods for you to shut up - Ft Dan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shut up and drive — LIBRE
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» eat pray love, 28.05 - 20:42
» Shut up, please ! You're so boring • |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlanta, That's Where I Stay :: City Of Atlanta :: Buckhead :: Piedmont Atlanta Hospital-
Sauter vers: