AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I met my old lover - Ft Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amidala Kapoor
Arbrisseau d'Atlanta
avatar
Age : 32
Messages : 46
Emploi : surveillante au lycée, ex militaire

MessageSujet: I met my old lover - Ft Caleb   Lun 5 Sep - 13:05


I met my old lover
I met my old lover,On the street last night She seemed so glad to see me,I just smiled,And we talked about some old times,And we drank ourselves some beers,Still crazy after all these years,Oh Still crazy after all these years
Caleb & Amidala

« Trente degrés » était ce que le thermomètre affichait, cette journée allait être chiante pour Amidala, les T-shirt à manche longue en plein été, c’est vraiment chiant, mais plutôt mourir que de laisser sa cicatrice apparente aux yeux de tous. Ouais, il faut peut-être qu’elle revoit ces priorités, mais elle les déteste ses marques sur sa peau. Elles lui rappellent toute l’horreur qu’elle a connu, et même  deux ans plus tard, elle se refuse toujours à les accepter, elle ne peut toujours pas se regarder dans la glace sans être dégoutée, sans se rappeler que son bras est presque inutile. Elles lui rappellent que elle, elle est rentrée, alors que certains de ses camarades sont morts sous les coups là-bas, certains ont laissé derrière eux des enfants, des femmes, elle , elle n’a que ces frère et sa sœur, et ses parents, ils auraient pu s’en remettre, mais pour de jeunes enfants, perdre un parents comme ça, c’est ignoble. Son psy vous dira que c’est le syndrome du survivant, mais elle trouve ça injuste d’être encore là. Ses habits sur le dos, son sac à l’épaule, elle se décide à sortir, elle a encore largement le temps, mais bon, elle suit les exercices que lui donne ses médecins, alors elle va aller tranquillement boire un café, pas trop loin de l’hôpital, et elle regardera les gens passer, et parler.

Assise au café, tranquillement entrain de siroter sa boisson, elle voit des gens s’asseoir en terrasse, son cœur manque un battement, elle connait cet homme. Caleb ? Il a donc refait sa vie à ce qu’elle peut voir. Il a un fils, et une charmante compagne, tant mieux. Elle est contente pour lui, mais une voix dans sa tête lui dit que ça aurait pu être elle. Oui, si elle ne l’avait pas quitté pour que justement, il ait une vie saine, avec quelqu’un de présent, qui n’est pas barré huit mois sur douze à l’autre bout du monde, en train de se faire tirer dessus par des talibans. S’il est heureux, alors tant mieux. Elle baisse la tête, regardant le fond de sa tasse, elle, elle ne trouvera plus jamais quelqu’un comme ça. Elle ne sera jamais heureuse, tout simplement parce qu’elle n’est même pas capable de s’accepter elle-même, alors pourquoi quelqu’un d’autre le ferait ? Elle sert sa tasse, puis la fini cul sec avant d’aller payer, elle sort passe à côté d’eux, le visage caché derrière ses cheveux. Elle ne veut surtout pas qu’il la voit, elle ne veut as lui parler, elle craquerait sûrement bien vite face à lui. Elle est du genre agressive avec les gens, pour qu’il ne sache pas a qu’elle point elle est brisée, mais face à Caleb, elle ne sait pas si elle pourrait montrer les crocs comme elle le fait avec les inconnus.

Elle s’est dépêchée d’aller jusqu’à l’hôpital, tout ça l’a fait arriver en avance, mais ce n’est pas plus mal selon son médecin, puisqu’il peut la prendre toute de suite. Et c’est parti pour une heure de rééducation de merde, qui ne lui apportera rien de plus que de la colère et du dégoût de soi. Et pour palier à ça, à sa sortie de rééducation, c’est direction le service psychiatrie, pour une session à la con. Son psy ne lui veut que du bien, ce n’est pas pour autant qu’elle aime à aller le voir. Elle était contente d’en sortir, se dirigeant dans les couloirs qu’elle connaissait trop bien à son goût. Et puis elle s’arrêta, il était là, en face d’elle. Et merde, Caleb. Elle avait réussi à l’éviter ses deux dernières années, et aujourd’hui elle le croise…2 fois ? Elle eut un moment de bug, si on peut dire, son cœur loupa un battement et elle oublia de respirer, et son bras, il se mit à trembler. Elle baissa la tête et se mit à marcher d’un pas rapide jusque à la sortie de l’hôpital « Faites qu’il ne me suive pas, faites qu’il ne me suive pas, faites qu’il ne me suive pas… » Elle se répétait ça en boucle jusqu’à atteindre la sortie et le parking s’arrêtant pour reprendre sa respiration, s’accrochant à son bras. Journée de merde.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Fryers
Petit pommier d'Atlanta
avatar
Age : 33
Messages : 97
Localisation : Midtown
Emploi : Psychiatre

MessageSujet: Re: I met my old lover - Ft Caleb   Mer 14 Sep - 21:47


I met my old lover
I met my old lover,On the street last night She seemed so glad to see me,I just smiled,And we talked about some old times,And we drank ourselves some beers,Still crazy after all these years,Oh Still crazy after all these years
Caleb & Amidala

Un jour comme un autre. C'est ce que c'était dit Caleb en se levant ce matin là. Rien ne prévoyait que cette journée diffère des autres, non vraiment rien.

Il avait suivi son petit train-train quotidien. Il devait aller récupérer Wyatt aujourd'hui. Son fils faisait parti de ses gamins tiraillés entre deux foyers. Noël chez l'un, le jour de l'an chez l'autre. Il n'avait jamais vécu avec ses deux parents sous le même toit. Caleb savait au fond de lui que c'était mieux ainsi pour l'équilibre de Wyatt qu'ils se soient séparés au lieu que lui et Cassie ne passe leur temps à se disputer. Il avait connu des parents passant leur temps à se disputer, les siens ne faisaient plus que ça après le décès de Casey. Ils ne s'étaient jamais séparé, sûrement pour conserver le semblant de famille qui leur restait après l'accident. Une grossière erreur selon Caleb. Mais bon ce n'était pas à lui ou à Lydia de dire à leurs parents quoi faire.

Caleb n'aimait pas être seul dans son appartement. Il lui paraissait trop calme sans son fils. Wyatt apportait dans les lieux toute sa joie et sa vivacité. C'était dans ses moments là qu'il pensait qu'il était temps qu'il passe à autre chose et se trouve enfin quelqu'un. Après tout, Amidala l'avait quitté il y a maintenant dix ans. Ce n'est pas qu'il n'avait pas essayé de l'oublier. Il avait erré des heures en espérant rencontrer une personne qui réussirait à enfin lui permettre de ne plus penser à Amy. Quand elle l'avait quitté après lui avoir annoncé avoir quelqu'un d'autre, il avait essayé de coucher avec n'importe qui. Après quelques tentatives, il s'était rendu compte que cela le rendait encore plus mal et qu'il n'était décidément pas le genre de personne à s'envoyer en l'air avec tout ce qui bougeait. Il l'aimait encore, c'était sans doute quelque chose d'idiot mais il n'arrivait pas le contrôler.

Pendant les dix dernières années, il avait eu quelques aventures sans importance, jusqu'au jour où il avait rencontré Cassie. Elle était tout l'inverse d'Amy. Il s'était dit qu'avec elle il avait enfin la possibilité de recommencer quelque chose de sérieux. Il n'avait pas de réels sentiments pour elle mais il viendrait sûrement avec le temps. Tout avait été très vite, elle avait emménagé avec lui et quelques semaines plus tard elle lui annoncé être enceinte. Tout était trop beau pour que cela soit réel. Elle ne voyait pas que lui, le bébé n'était peut-être pas le sien. Bizarrement il n'avait pas été affecté par la tromperie de Cassie mais par le fait qu'il n'allait peut-être pas être père. Ce bébé donnait un sens à sa vie depuis bien longtemps et maintenant, on lui apprenait que finalement il pourrait être à nouveau laissé sans rien. La grossesse qui aurait dû être un vrai moment de bonheur pour lui était devenu une source d'angoisse permanente. Le bébé était-il le sien ou était-il celui de ce type avec qui Cassie l'avait trompé ?

Il avait fallu attendre quelques jours après la naissance de Wyatt et le résultat des tests sanguins. Il était bel et bien le père de Wyatt. À partir de ce jour-là, il n'avait vécu plus que pour son fils en le couvrant de cadeaux. Il était la seule chose qui lui restait dans sa vie personnelle. La seule chose de bien qu'il avait accompli malgré son histoire chaotique avec sa mère.

La mère de son fils, il la voyait toujours. Chaque semaine, il se voyait dans un café à proximité de l’hôpital pour récupérer Wyatt. C'était ce qu'il devait faire encore aujourd'hui et il allait être en retard. Il se dépêcha de rassembler ses affaires et il prit la route qui lui était désormais familière. Il arriva avant son ex comme à son habitude, elle avait toujours l'habitude de se faire désirer ce qui avait pour but d’énerver Caleb au plus au point. Il se commanda un cappuccino en attendant que madame ne daigne se montrer. Cassie avait toujours pensé à elle avant de penser aux autres. La naissance de Wyatt n'avait rien changé à ses petites habitudes. Il avait eu le temps de boire son café quand elle arriva enfin avec leur fils. C'était à ce fameux moment où Caleb ne savait jamais comment être avec elle. Après tout, il la connaissait et ne pouvait pas agir avec elle comme si elle était une inconnue, mais en même temps, il ne l'appréciait que pour ne pas blesser Wyatt, il n'avait pas forcément envie d'être familier avec elle. Cassie mit fin à son dilemme en le saluant. Elle prit place en face de lui et se commanda un café à emporter. Elle imposa durant ce laps de temps qu'elle viendrait rechercher Wyatt la semaine suivante à la même heure. À ce moment Cal ressentit une sensation étrange, il avait comme l'impression qu'on l'observait. Cependant en tournant la tête, il ne vit qu'une chevelure brune. Pas n'importe quelle teinte de brun, c'était la sienne. Mais elle ne pouvait pas être là, ce n'était pas elle. Ses pensées divagantes prirent fin quelques secondes plus tard, une fois que Cassie eu sa commande en fait. Elle dit au revoir à son fils et adressa un « au revoir » à Caleb avant de quitter le café.

Caleb prit le chemin de l'hôpital avec Wyatt qui lui racontait ce qu'il avait fait lors de sa semaine. Ce n'était pas grand chose mais la présence de son fils le rendait heureux. C'était lors de moments comme celui-ci qu'il repensait à Amy. Et s'il avait eu Wyatt avec elle et non avec Cassie. Il savait qu'en partant dans ses suppositions il pourrait refaire le monde mais son esprit ne pouvait s'empêcher de lui rappeler qu'il l'avait perdu et qu'il ne pourrait pas avoir un futur comme celui-ci avec elle. Il déposa son fils à la garderie mise à la disposition des médecins de l’hôpital et alla travailler. Il alla dans l'aile psychiatrique où il accueillit ses premiers patients de la journée. Après quelques rendez-vous, il décida d'aller se chercher un nouveau café à la cafétéria quand il la vit. Elle était là. Juste devant ses yeux. Il n'osait pas cligner des yeux de peur qu'elle ne soit qu'une apparition de son cerveau. Il comprit que c'était bien elle quand il la vit fuir. Elle essayait de lui échapper. Il ne pouvait pas la perdre. Pas encore une fois. Alors il la suivit à travers les couloirs tout en l'appelant. Elle ne s'arrêtait pas et continuer d'avancer. Il ne pouvait pas se risquer de la voir disparaître. Il voulait juste savoir si elle allait bien, si elle était tout simplement heureuse. Il couru les quelques mètres la séparant d'elle et il la retint par le bras en lui demandant d'une voix suppliante « Amy ? Amy s'il te plaît. »


acidbrain


Dernière édition par Caleb Fryers le Sam 17 Sep - 16:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amidala Kapoor
Arbrisseau d'Atlanta
avatar
Age : 32
Messages : 46
Emploi : surveillante au lycée, ex militaire

MessageSujet: Re: I met my old lover - Ft Caleb   Sam 17 Sep - 15:53


I met my old lover
I met my old lover,On the street last night She seemed so glad to see me,I just smiled,And we talked about some old times,And we drank ourselves some beers,Still crazy after all these years,Oh Still crazy after all these years
Caleb & Amidala


Mais putain de merde ! Ne serait-elle donc jamais tranquille ? Depuis son retour il y’a deux ans elle a l’impression qu’elle n’a pas eu une seule minute de tranquillité, même ses nuits sont agités, à chaque fois qu’elle ferme les yeux, elle revoit les corps, les cadavres de ses compagnons d’armes, et sent la chair brulée et entend les cris de douleurs des autres prisonniers. Des souvenirs comme des fantômes qui la hantent et ne la laisse jamais respirer, qui la prennent à la gorge jusqu’à ce qu’elle étouffe, les yeux remplis de larmes, et les nerfs a vifs. Et même jusqu’à chez son médecin elle n’était pas tranquille ! En deux ans elle ne l’avait pas croisé une seule fois, ce n’était pas compliqué, baisser la tête, mettre la capuche de son sweat et marcher sans s’arrêter, sans se retourner jusqu’à la porte d’entrer pour évitera de croiser des gens, ou des regards. Cette fois-ci elle avait été prise de court, il avait fallu qu’elle le croise dans les couloirs de l’hôpital. Caleb. Alors elle avait fait la chose la plus sensée à faire selon elle : fuir. Fuir aussi vite qu’elle le pouvait, heureusement, elle les connaissais bien les couloirs de l’hôpital, elle avança en marche rapide jusqu’à s’arrêter dehors, sur le parking pour reprendre son souffle, faut dire qu’elle avait oublié de respirer après l’avoir vu, après s’être retrouvé en face de lui et d’avoir croiser son regard. Il n’allait pas la suivre de toute façon ! Il avait du boulot, il avait une famille, elle n’est plus rien pour lui, juste un fantôme de son passé. La fille qui l’a quittée il y a dix ans ! Et ouais, dix putains d’années, c’est que ça fait long, pourtant elle avait envie de se dire « Déjà ? Dix ans ? » Elle avait l’impression que ce n’était pas si lointain, peut-être parce qu’elle n’a jamais ne serait-ce qu’essayer de l’oublier. Elle a vécu avec ce regret, tout en se disant que c’était la bonne chose, la meilleure chose à faire. Pour elle, peut-être pas, mais pour lui ? Certainement !

« Amy ? Amy s'il te plaît. » Elle fut ramené à la réalité par sa voix. Elle sursauta et se retourna par reflexe, les yeux grand ouverts. Elle le regretta aussi tôt, elle aurait dû continuer d’avancer reprendre sa route. Et là, elle n’arrivait même plus à bouger, elle était face à lui, incapable de bougée, sous le choc. Dix ans qu’elle n’avait pas entendu cette voix, dix ans qu’elle ne l’avait pas vu. Elle croirait presque avoir voyagé dans le temps, si le temps n’avait pas déjà commencé à marquer le visage de Caleb. En dix ans, elle aussi a pas mal été marquée, son visage évidemment, mais les cicatrices qu’elle prend soin de cacher aussi son là pour prouver que non, elle n’a plus vingt ans, elle n’est plus une gamine amoureuse, qui veut sauver le monde, protéger son pays, prête à sacrifier son histoire d’amour pour ça. Oh non, elle est loin de tout ça. Pourtant, elle n’est pas mieux, au contraire, maintenant elle déteste la compagnie des gens, surtout celle des hommes, certes, cela lui manque, mais elle a trop peur, et trop honte de ce qu’elle est devenue. « Quoi ? Qu’est-ce que tu veux !? J’ai autre chose à faire que de rester ici ! » Oh oui elle voulait fuir, fuir loin de l’hôpital qu’elle détestait tant, mais aussi fuir Caleb. Ce n’était qu’un mensonge, caché derrière des mots aussi froid que la glace, elle n’avait rien à faire, elle ne sort plus de chez elle si ce n’est pour aller travailler, et faire des course à l’occasion, sans ça, sa vie n’est qu’une histoire ennuyeuse à mourir depuis qu’elle est rentrée. Enfin, pas vraiment, c’est aussi une histoire pathétique et douloureuse. Mais elle reste monotone, triste.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I met my old lover - Ft Caleb   

Revenir en haut Aller en bas
 
I met my old lover - Ft Caleb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my lover ~ Goodbye my friend /Dawn/
» Au supermarché ils vendent des cerveaux ~ Caleb's Relation Ship ♥
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)
» Caleb le sorcier au pouvoirs mysterieux [validée]
» LoL c'est bien mais en rp, c'est mieux ! [Caleb, Juliet, Sammy, Alexandre, Sphinx, Andrew, Vara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlanta, That's Where I Stay :: City Of Atlanta :: Buckhead :: Piedmont Atlanta Hospital-
Sauter vers: